Le signalement des photos de nu sur Facebook

On sait que Facebook n'aime pas beaucoup les photos de personnes nues ou en petite tenue. Cachez donc ce sein que je ne saurais voir !

Le réseau social préféré des jeunes de 7 à 77 ans est, par contre, bien plus laxiste lorsqu'il s'agit de photos ou de vidéos montrant des actes de violence tels que, par exemple, cette fameuse vidéo d'un groupe de jeunes filles idiotes qui, en Allemagne, s'amusent à frapper une autre jeune fille qui était simplement en train de lire un livre ou celle de ce jeune homme intelligent qui jette une chèvre du haut d'une falaise, "pour rire" ...

Il est clair que l'Amérique bien-pensante a un sérieux problème avec la nudité. Le corps, c'est mal. Ils ne sont pas les seuls à partager ce mode de pensée. En Egypte, par exemple, une loi interdit non seulement de montrer des corps dénudés dans les films mais même le baiser est interdit. De fait, dans de nombreux pays sous-développés dont font partie les Etats-Unis, il n'est pas rare que, lorsqu'une scène de baiser apparaît à la télévision, on s'empresse de changer de chaîne pour ne pas traumatiser les pauvres enfants qui sont susceptibles d'être choqués par toute manifestation d'amour !

Il va bien sûr de soi que ces mêmes enfants, qui pourraient donc être profondément choqués par la vue d'un petit bisou ou, pire encore, d'un corps nu (que ce soit celui d'une femme ou d'un homme ... bien qu'une femme, apparemment, ce soit encore pire), ne le sont nullement lorsqu'ils passent des heures à jouer à des jeux d'ordinateurs extrêmement violents. Et vas-y que je te massacre une bonne dizaine de gens et que je fasse gicler le sang de la tête de telle ou telle personne !

Je pense sincèrement que nous avons là un sérieux problème. La violence est banalisée. Le sexe, l'amour, l'érotisme, le corps sont, par contre, choquants. Désolé mais non.

En réalité, ce qui est réellement choquant, c'est cette inversion des valeurs qui relève de la bêtise humaine dont on sait qu'elle est infinie. Non, un corps nu, ce n'est pas choquant. Ce n'est, certes, pas toujours joli lorsqu'il n'est pas bien entretenu mais, qu'on le veuille ou non, vous allez vivre avec lui jusqu'à ce que la vie vous quitte ... Il fait partie de nous. Nous sommes nés avec lui. Vous trouvez cela malin, vous, de ne pas aimer ce qui fait partie de vous ? De ce que nous avons tous depuis notre naissance ? De ce qui est naturel ?

Ne nous y trompons pas : cette aversion pour la nudité n'est pas un comportement naturel mais un comportement appris ! Vous connaissez beaucoup de petits enfants qui sont gênés d'être nus ? On nous OBLIGE à cacher notre corps et on nous apprend à être choqués par la vue de la nudité de l'autre. Les religions sont les premières à condamner la nudité et, dans la foulée, le sexe. Le sexe, c'est mal. Et la connerie, c'est bien peut-être ?

Non, la nudité, ce n'est pas mal. Non, le sexe, ce n'est pas mal. La violence, par contre ... Quoi, vous en doutez ? Vous préférez recevoir un bisou ou vous faire tabasser dans la rue par une bande de crétins ? Vous préférez vous retrouver nu(e) dans votre salle de bains ou vous faire exploser la tronche par des extrémistes religieux qui ont l'intelligence d'une huître pourrie ?

Comme toujours, la solution se situe au niveau de la liberté de chacun. Vous avez un état d'esprit dont l'étroitesse n'a d'égale que la pauvreté de votre vie sexuelle ? Vous êtes choqué(e) par la nudité parce que la nudité, c'est pas bien ? Dieu vous a téléphoné hier pour vous dire que le sexe, c'est mal ? Qu'un bisou, c'est pas joli du tout ? Très bien, personne ne peut vous empêcher d'être intellectuellement limité(e), et tant mieux pour vous si la bêtise fait partie de votre zone de confort. Ne vous montrez surtout pas nu(e) et faites vous chier au lit avec votre femme ou votre mari ou votre chien si cela vous amuse de passer à côté de la vie ! Vos croyances n'appartiennent qu'à vous : merci de ne pas l'imposer à ceux qui sont libres de penser de manière différente et qui ne sont pas nécessairement moins intelligents, loin de là, parce qu'ils ne se laissent pas enfermer dans des préceptes d'éducation issus du Moyen-Age.

En d'autres termes, passez donc votre chemin soyez heureux dans votre vie ennuyeuse ! Allez prier qui vous voulez et foutez-nous la paix, on ne vous a rien demandé ! C'est quoi, cette manie, de vouloir donner votre avis alors que personne ne l'a sollicité ? Bref, si vous voyez la photo d'une jolie femme nue (ou même d'une moche) et si cela vous choque parce que vous n'avez aucune maturité artistique, la solution est simple : vous allez faire un tour ailleurs, c'est tout ! Vous avez même le droit de penser que l'auteur de la photo est un gros pervers et que le modèle va aller brûler en enfer en attendant que vous vous tapiez 69 vierges au Paradis des cons lorsque vous serez rongés par les vers de votre imbécilité.

Voilà la bonne attitude : je n'aime pas, je passe mon chemin. C'est si compliqué ? Oui, apparemment. Quand on a un peu d'intelligence, on peut aisément s'amuser à faire le con. L'inverse, forcément, c'est plus difficile. Il se fait que les cons ne peuvent s'empêcher de faire des commentaires sur les réseaux sociaux, de donner leur point de vue ridicule, de crier au blasphème et de nous imposer d'autres bêtises du genre.

Ils font même pire. Ils s'empressent de signaler la photo à Facebook pour que celui ou celle qui l'a publiée soit sanctionné(e) pendant X jours. Et Facebook de leur emboîter le pas et même de les inciter à agir en ce sens en faisant apparaître depuis peu une fenêtre pop-up invitant la personne qui aperçoit telle photo jugée "limite" à la signaler par un clic. Toutes proportions gardées, on n'est vraiment pas loin du climat de délation qui régnait en période nazie. Les conséquences ne sont heureusement pas les mêmes mais l'état d'esprit, lui, est parfaitement semblable. Il est aussi minable.

Il est vrai qu'il est très confortable de dénoncer anonymement quelqu'un. On ne risque rien à emmerder l'autre. J'ai lu, il n'y a pas longtemps, une interview fort intéressante d'une jeune fille qui se vantait de signaler systématiquement, pratiquement tous les jours, des photos de ses ami(e)s sur Facebook ... L'ennui, avec les cons, c'est qu'ils n'en ont pas conscience et qu'ils se sentent constamment obligé(e)s de prouver à quel point ils (elles) le sont ! Charmante amie, non ? Faut-il avoir une vie pauvre de sens pour passer son temps à vouloir embêter les autres. Et dire que ce sont les mêmes qui se retrouvent le plus souvent à l'Eglise, à la Mosquée ou à la Synagogue pour aller prier Dieu ou un autre truc du genre en chantant l'amour du prochain. Personnellement, cela me dépasse. Quel plaisir peut-on éprouver à emmerder l'autre ? Si vous éprouvez ce genre de plaisir, franchement, vous avez un sérieux problème avec vous-même ! Vous faites vraiment pitié. Et dire que vous voudriez, en plus, faire la leçon aux autres !

Emmerder les autres, faire sciemment et délibérément du mal à quelqu'un (je te signale à Facebook, na !) sous prétexte de faire le bien (le nu, c'est beurk), c'est dans la Bible, le Coran ou un autre bouquin écrit il y a des centaines ou des milliers d'années par on ne sait qui ? Ne faites pas de mal aux autres, ce n'est pas cela, le principal message religieux ? Et vous, vous faites donc exactement le contraire ... Ah oui, j'oubliais : vous êtes un peu trop bête pour comprendre ...

La nudité vous choque ? C'est votre droit. Le sexe, c'est pas bien ? C'est aussi votre droit de le penser (même si le terme "penser" n'est sans doute pas très approprié). On ne vous demande pas d'ouvrir votre esprit. On ne vous demande pas de penser de manière différente. On vous demande juste d'aller voir ailleurs si Dieu n'y est pas et de nous laisser nous consumer tranquillement dans les flammes de l'enfer. On ne perd pas notre temps à dénoncer votre connerie (enfin si, c'est le but de l'article) : s'il vous plaît, ne perdez pas le vôtre à vouloir nous imposer vos croyances limitantes et à signaler stupidement nos photos !

Quant à Facebook, on ne peut que regretter aussi son manque d'ouverture d'esprit. Plutôt que d'inciter les imbéciles à signaler des photos dont la qualité artistique est indéniable, simplement parce qu'il y a un morceau de bout de téton qui passe là-bas, en haut à droite, plutôt que de sanctionner bêtement les gens qui publient de telles photos (Voilà, t'es puni pour un mois, bien fait pour toi ! Tu te prends pour qui, dis, Facebook, à vouloir nous faire la leçon et à nous punir comme des gosses de trois ans ? Faudrait grandir un peu, tu sais !), il suffirait de placer un filtre que chacun serait libre d'activer ou non selon son état d'esprit. On pourrait même prévoir que, par défaut, le filtre est activé. Les cons n'y toucheront pas et ne verront rien qui pourrait heurter leur chaste "cerveau". Les autres le désactiveront et verront ce qu'ils auront envie de voir. C'est simple, non ? Et ben non, on va pas le faire, ce truc-là, parce que l'Amérique "bien" pensante tient absolument à imposer sa manière de voir le Monde au reste du Monde ...

Pour illustrer le propos, deux photos. La première a été jugée contraire aux standards de la Communauté par Facebook (mais j'ai pu la re-publier depuis : cela dépend apparemment beaucoup de l'humeur des robots !) La seconde a, quant à elle, été jugée pornographique par 500px qui, pourtant, est un site pour photographes qui autorise la nudité .... Votre pensée est bien plus vulgaire que ces photos ...

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
Posts récents