Une photo de workshop, c'est mal ?

Il existe des tas de groupes sur Facebook qui sont consacrés à la photographie.

Ces groupes permettent aux photographes et aux modèles de se faire connaître et, le cas échéant, de collaborer entre eux.

Les photographes professionnels et/ou amateurs peuvent aussi y publier leurs photos, les soumettre à la critique d'autres personnes.

Parfois, il arrive que les photos publiées aient été prises à l'occasion d'un workshop (formation).

Personnellement, j'aime beaucoup les workshops.

On peut apprendre des tas de choses, côtoyer d'autres photographes qui partagent leurs expériences, faire de chouettes rencontres, trouver de nouvelles idées ... Cela se passe le plus souvent dans une ambiance très conviviale entre personnes qui partagent la même passion pour la photographie.

Dans un de ces groupes Facebook, un administrateur a publié récemment un sondage au terme duquel il demandait aux membres si, selon eux, il faut exiger que le photographe qui souhaite publier une photo prise à l'occasion d'un de ces workshops le précise d'emblée, spontanément, au moment de la publication.

La plupart des membres du groupe ont répondu par l'affirmative, parfois avec virulence. Les commentaires accompagnant le sondage ont, par contre, été un peu plus nuancés.

Dans l'absolu, pour ce qui me concerne, il m'importe peu qu'une photo ait été prise lors d'un shooting privé, un workshop, une dîner de familles, l'enterrement de tante Irma ou dans d'autres circonstances. Une photo est belle ou elle ne l'est pas (mais la beauté d'une photo reste naturellement une question très subjective). Cette photo plaît ou elle ne plaît pas et peu importe dès lors le contexte dans lequel elle a été prise.